ANGE, Prendre un enfant par la main pour l'emmener vers demain.

La population de Kouvé sensibilisée sur le phénomène des enfants de la rue au Togo

L’ONG les Amis pour une Nouvelle Génération des Enfants (ANGE) a organisé le vendredi 1er décembre 2017, une sensibilisation à Kouvé dans la préfecture de Yoto. Sensibilisation qui avait pour thème « le phénomène des enfants de la rue au Togo : la responsabilité des parents ». Le constat est alarmant, plus de 6000 enfants sont dans les rues au Togo d’après une étude en 2015. Raison pour laquelle ANGE s’est lancée dans la lutte depuis 2001 contre ce fléau d’envergure. Pour endiguer le problème à la source, elle multiplie des activités de sensibilisation auprès des enfants, parents et dans les communautés.

Cette sensibilisation a concerné les parents afin de les éclairer sur les causes et les conséquences du phénomène des enfants de rue et les amener à s’impliquer dans les approches de solutions au phénomène afin de contribuer à la lutte. Ainsi, le vendredi 1er décembre, ANGE en partenariat avec le ministère de l’action sociale togolais et l’UNICEF, a organisé une journée de sensibilisation à Kouvé. La population a répondu présente à cet appel tels que le président du Comité de Développement du Quartier (CDQ) et du Comité Villageois de Développement (CVD) de Kouvé Gboli, la coopérative des femmes et d’autres parents.

Après le mot de bienvenue de la part du CDQ aux membres de l’organisation, une brève présentation sur ANGE ainsi que ses activités a été faite pour mettre l’auditoire dans la vision de la sensibilisation. En premier lieu, les causes du phénomène des enfants en situation de rue ont été touchées dans les diverses interventions des animateurs de ANGE. Être le bon exemple pour l’enfant, assurer la sécurité de la famille, dialoguer avec l’enfant, veuillez au respect des droits de l’enfant relèvent de la responsabilité des parents pour que ces enfants ne fuguent pas de la maison et deviennent des enfants de rue. Il existe encore beaucoup de causes à savoir : le mariage précoce, l’inattention des parents, la situation matrimoniale et financière des parents, la polygamie, le manque de communication entre les parents et leurs enfants et bien d’autres encore.

Dans le même ordre d’idées les parents ont contribué en évoquant d’autres causes éventuelles qui obligent les enfants à se retrouver dans la rue et leurs devoirs en tant que parents envers les enfants. Pour le directeur de l’ONG ANGE, Gabriel Kossi AMOUZOU, le phénomène des enfants de la rue devient de plus en plus inquiétant et les études ont montré que les enfants de la rue proviennent également de cette localité et d’autres comme Zafi, Tchékpo, Tabligbo et Kouvé. Ces enfants sont livrés à eux-mêmes et deviennent encore des parents dans les rues, ce qui ne fait pas diminuer le fléau. Selon le directeur, la sensibilisation ne s’arrêtera pas là mais va s’étendre encore plus pour aller à Zafi, Tchékpo, Dzogblakopé et autres afin de réduire le phénomène.

Le président du CDQ et du CVD ainsi que les femmes du quartier n’ont pas hésité à manifester leur joie envers l’initiative de l’ONG ANGE et les remercient de les avoir éclairer par rapport au phénomène des enfants en situation de rue. Hors les devoirs des parents envers les enfants, ces derniers sont eux-aussi appelés à remplir leurs droits pour permettre une harmonie dans la famille.

Avec l’appui de l’Unicef, des manuels du code de l’Enfant ont été remis aux membres des Comités Villageois de Développement (CVD) et des Comités de Développement de Quartier (CDQ). Loin de se cantonner sur les effets bénéfiques de cette sensibilisation, ça a permis à ANGE de se faire connaître encore plus sur le plan local comme national.

Leave a Reply