ANGE, Prendre un enfant par la main pour l'emmener vers demain.

Préfecture de Yoto, ANGE insuffle une nouvelle dynamique de développement

 

Après le lancement du premier camp chantier à Tchékpo Dédékpoe en 2017 qui a réuni plus de 250 enfants y compris ceux du village, ANGE a décidé de renforcer sa vision de développement et de faire profiter de ses actions aux communautés à la base. De ce fait, soutenu par le Comité Villageois de Développement (CVD) et l’Association des Parents d’élèves des écoles primaires de Tchekpo, ANGE a mis en place un plan d’actions pour l’atteinte des Objectifs de Développement durable qui se déploie principalement autour de l’éducation, la santé, l’environnement et la jeunesse. Partant de la construction d’une case de santé à Djigbé-Atchonkopé, passant par la rénovation de la bibliothèque publique du canton ou encore la construction d’infrastructures scolaires, c’est une panoplie d’actions menées sur le terrain par ANGE au profit des populations rurales.

 Inauguration de la case de santé en 2016 en présence des partenaires

IMG 1699L’accès aux soins de santé de qualité étant primordial pour le bien-être de l’Homme, ANGE a posé les bases par la construction de la case de santé de Tchékpo Djigbé dénommée « Saint Grégoire ». Ce projet a été réalisé et est opérationnel depuis 2016 avec l’appui financier de la fondation Daniel et Martine Raze. Chaque année, c’est plus de 300 personnes qui bénéficient des soins de santé primaires à la case de santé y compris les enfants et les femmes. Depuis janvier 2021, la case de santé a évolué en Unité de Soins Périphérique de niveau 1. 

Dans le domaine de l’éducation, ANGE a contribué à l’amélioration des conditions de travail de certaines écoles dans la localité. C’est notamment l’école primaire publique (EPP) N°3 de Tchékpo Dédékpoe qui a bénéficié de cet appui. Créée en 1973, l’école fait face à plusieurs difficultés dont le manque d’infrastructures et d’équipements permettant d’offrir une éducation de qualité aux enfants. Avec le soutien financier de la fondation CAJJED en France, trois salles de classes, un bâtiment administratif et des sanitaires ont été donc construits pour renforcer les capacités de l’école. Notons que plus de 100 enfants démunis sont soutenus par l’octroi de fournitures et de kits scolaires.


ANGE et son partenaire CAJJED soucieux d’apporter une plus-value à l’éducation dans le canton de Tchékpo ont rénové l’année dernière (2020) la bibliothèque publique, autrefois dans un état d’abandon total. Depuis sa réouverture, la bibliothèque attire chaque semaine une trentaine d'enfants qui retrouvent l’importance de la lecture. Les activités proposées sont multiples : spectacles, jeux en plein air, club de lecture, causeries éducatives … La bibliothèque a un réel impact sur l’évolution scolaire des enfants qui la fréquentent. Cela se traduit par l’amélioration de leur niveau en français à l’école.Toujours dans le domaine de l’éducation, l’équipe intervient au lycée et au collège de Tchekpo non seulement pour appuyer les enseignants dans la transmission de la connaissance mais aussi pour l’animation des clubs culturels et l’organisation de séances de causeries éducatives. 

IMG_4289.jpg IMG_4316.jpg IMG-20210122-WA0029.jpg

 

Outre la santé et l’éducation, l’environnement et l’économie rurale sont des domaines clés. En collaboration avec l’association JAC (Jeunes acteurs pour le changement), des séances d’Eco jogging sont organisées chaque premier samedi du mois avec les jeunes de la localité dans le but de ramasser des déchets plastiques tout en faisant du sport. Ils procèdent également au reboisement dans les écoles et les espaces publics avec l'appui technique du groupement Sichem (don de plants pour le reboisement).

ANGE participe en outre à la formation des jeunes en production d’artemisia, une plante efficace dans le traitement du paludisme. Ces jeunes sont ensuite soutenus pour la production et la vente dans toute la préfecture de Yoto. Des séances de renforcement des capacités des groupements ou coopératives agricoles en élaboration de projets banquables sont aussi régulièrement organisées.

En définitive, depuis son installation à Tchekpo, l’ONG ANGE ne cesse de promouvoir des pépinières de projets de développement pour accompagner ces populations rurales dans une logique de développement durable. En insufflant ce nouveau souffle, la vision est de contribuer à construire une Afrique debout avec des hommes et des femmes, y compris ceux du milieu rural, qui seront des acteurs de leur propre changement.