ANGE, Prendre un enfant par la main pour l'emmener vers demain.

Ange kpalimé 4

Les enfants de ANGE à la découverte de la ville de Kpalimé

Chaque année l’ONG ANGE organise un camp de vacance au profit des enfants. C’est un moment de convivialité, d’apprentissage, de partage pour tous ces enfants à travers diverses activités socio-éducatives qui sont faites.

L’édition de cette année se déroule du 15 juillet au 28 juillet 2016. La particularité cette année est une excursion inédite effectuée sur la ville de Kpalimé pendant trois jours du 21 au 23 juillet avec une centaine d’enfants.
La plupart des enfants n’ont pas cette habitude de sortir de la ville de Lomé. Cette excursion a été une occasion parfaite de sortir de leur cadre habituelle. Le but est aussi de leur montrer de nouvelles choses. Elle a permis de susciter en eux la curiosité, l’ambition, l’intelligence culturelle.
Le quotidien des enfants a été meublé essentiellement par des visites : l’Imprimerie Notre Dame de la Confiance, la Cathédrale Saint-Esprit de Kpalimé, le Commissariat de police, le centre hospitalier préfectoral de Kpalimé, le centre artisanal des aveugles et l’INFA de Tové. Les soirs ont été consacrés aux animations, jeux, causeries.

Ange kpalimé  Ange kpalimé 2

Ange kpalimé 3 Nestor, un des enfants participants à l’excursion nous livre ce témoignage, « La découverte de la ville de Kpalimé a été pour moi une incroyable aventure  car c’était ma toute première fois de sortir de Lomé. J’ai découvert un paysage montagneux avec une telle beauté. C’est ce qui m’a le plus marqué en dehors de l’esprit de fraternité, la joie de vivre durant ces trois jours. »

Le voyage sur Kpalimé a été co-organisé par la direction du CAMP ANGE 2016 et les volontaires internationaux (Malou, Blandine, Matthieu). Toutes nos félicitations à l’équipe.
Nous pouvons dire que cette innovation apportée au camp cette année a connu un franc succès dans le sens où les enfants ont rejoint Kpomé avec de bons souvenirs de Kpalimé en plus d’un important bagage intellectuel et culturel.

Leave a Reply