ANGE, Prendre un enfant par la main pour l'emmener vers demain.

Les élèves de DJAGBLE sensibilisés sur le phénomène des enfants en situation de rue

Les 10 et 12 mai derniers, les enfants du Collège et de l’Ecole Primaire de Djagblé ont participé à une sensibilisation organisée par ANGE, pour les aider à comprendre et à appréhender le phénomène des enfants en situation de rue.

Le phénomène des enfants de rue ne cesse de s’étendre au Togo. En 2015, Selon une étude diligentée par le Ministère de l’Action Sociale et UNICEF, on comptait près de 6000 enfants en situation de rue au Togo, dont la moitié à Lomé. Un constat alarmant, témoin d’une situation contre laquelle il est important de lutter.

C’est à une dizaine de kilomètres de Lomé que se sont tenues ces deux journées de sensibilisation, pendant lesquelles près de 900 élèves de 3 établissements ont échangé à propos des « causes et des conséquences des enfants en situation de rue dans notre société ».

Germaine ATIKPO, Sépopo KUMAPLEY, Sessé AWUNYO et Yves ABASSA ont animé les  différents débats et discussions. Parmi les intervenants, des visages bien connus des enfants à l’image des Directeurs du CEG et de l’EPP, et du responsable de la section éducation de Sichem. Des nouvelles rencontres aussi, notamment des représentants de MAREM et Espace Fraternité, deux structures soeurs qui ont participé à ces journées, et luttent contre ce phénomène. Ces activités ont été marquées par la présence de Madame Essivi ABLAYA, Directrice préfectorale de l’Action Sociale de Zio, et représentante de la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.

sensibilisation Djagblésensibilisation Djagblé sensibilisation Djagblé

Ce sont autant de personnes qui ont témoigné de leurs expériences et de leur expertise pour mettre le doigt sur les causes qui poussent les enfants à abandonner le chemin de l’école et rejoindre celui de la rue. Ensemble, les animateurs et les enfants ont alors défini les conséquences du phénomène, mais surtout les solutions à leur portée pour le diminuer. Parmi celles-ci, Allo 1011, la ligne gratuite mise à disposition pour dénoncer les cas d’enfants maltraités ; mais également l’entraide entre élèves, primordiale pour prévenir et endiguer le phénomène. Le message s’adressait aussi aux familles et aux enseignants, qui doivent abandonner toute forme de maltraitance envers les enfants et devenir leurs amis.

sensibilisation djagblésensilisation djagblésensibilisation Djagblé

Par ailleurs, grâce au soutien du bureau de l’UNICEF au Togo, enseignants et élèves ont reçu le code de l’enfant togolais qui rappelle les droits et les devoirs de l’enfant.

sensibilisation Djagblé

A la fin de la journée, le Directeur Exécutif de ANGE confiait à la presse qu’ « ils sont des milliers encore qui trainent leur misère dans les rues : au Grand marché de Lomé, à Agbalépédogan, à la frontière Togo-Ghana et dans la zone portuaire. C’est ce qui nous a interpelés à sensibiliser la population sur les causes de ce fléau plutôt que de traiter les conséquences. Nous avons choisi cette année d’aller vers les élèves, parce que nous avons constaté que ce sont ces derniers qui fuient les établissements scolaires pour se réfugier dans les rues ».

Ces interventions s’inscrivent dans une dynamique chère à ANGE : agir sur la cause du problème, et trouver les solutions pour y remédier en incluant les futurs acteurs de ce changement.

 

Leave a Reply