ANGE, Prendre un enfant par la main pour l'emmener vers demain.

Projet de « La Brigade pour Mineurs »

Faire un don

Projet d’appui juridique et de prise en charge des enfants en conflit avec la loi au Togo : « La Brigade pour Mineurs »

Les Amis pour une Nouvelle Génération des Enfants (ANGE) est une ONG de droit togolais qui s’occupe des enfants de la rue et des enfants en conflit avec la loi. Depuis 2001, elle a pris d’assaut la Brigade pour Mineurs qui renferme beaucoup d’enfants de la rue où elle y intervient une fois par semaine.

Son intervention est attendue par ces enfants qui espèrent un avenir meilleur à travers le réconfort et l’assistance que l’ONG ANGE leur apporte. Les interventions se déroulent en deux temps. Tout d’abord, des causeries éducatives sont réalisées sur des thèmes qui touchent directement les enfants. Et ensuite, des activités socioéducatives.

Concernant les causeries éducatives, on peut trouver comme thèmes : le protocole de défense des mineurs, l’insertion sociale d’un enfant après détention ou encore la maitrise de soi. L’ensemble de ces temps de parole donne à l’enfant l’occasion de se connaître lui-même et de se projeter dans sa vie après la prison. Les éducateurs donnent aussi des cours de remise à niveau, de culture générale, d’alphabétisation et d’écriture.

S’agissant des activités socioéducatives, il existe des activités comme le dessin et la libre expression, pour que chacun puisse donner vie à ses sentiments et ses ressentis sur son quotidien.

A partir des temps d’écoute que l’ONG organise auprès de ces enfants détenus, ANGE s’enquit de leurs conditions de vie en mettant tout en œuvre (plaidoyers ou conciliations avec la victime) pour aider à la libération de ces enfants afin de les faire sortir de cette situation.

Enfin, ANGE veut réinsérer l’enfant à sa sortie de prison, aussi bien pour qu’il retrouve le chemin de l’école que sa famille. Un suivi régulier est fait sur chaque enfant libéré par ANGE. De plus, les enfants sont fréquemment réinsérés dans le centre de Mon Refuge, à Kpomé, où ils peuvent suivre une formation professionnalisant loin de la rue.